Jean Luc BARTMANN, le nouveau président du CNEFAF

Suite à l’élection du comité du CNEFAF par les experts réunis en assemblée générale, le nouveau comité, qui s’est réuni le 9 juin 2021, a procédé à l’élection des membres de son bureau et Monsieur Jean-Luc BARTMANN a été élu à la présidence du CNEFAF pour un mandat de 2 ans.

Le bureau du CNEFAF est composé de 2 experts forestiers et de 2 experts fonciers et agricoles :

  • Président : Jean-Luc BARTMAN, expert forestier
  • Vice-président : Thierry POPOT, expert foncier et agricole
  • Secrétaire général : Jean-Marc PENEAU, expert forestier
  • Trésorier : Bruno BOUSSION, expert foncier et agricole

A la tête  d’un cabinet d’Expertise, d’Ingénierie et d’Étude technique qui protège, aménage et met en valeur les patrimoines naturels arborés, Jean-Luc BARTMANN a été agréé par le Ministère de l’Agriculture et de la Forêt en 1986.  

Investit dans la profession depuis le début de sa carrière en tant que membre actif de la Compagnie Nationale des Ingénieurs et Experts Forestiers et des Experts en Bois (CNIEFEB) –  devenue Experts Forestiers de France (EFF), il s’ est particulièrement impliqué sur la mise en avant de la profession et sur la formation intiales de futurs experts.  Il a reçu la distinction du mérite agricole (promotion juillet 2002).

« Les évaluations foncières, agricoles ou forestières doivent être réalisées en totale indépendance. Le CNEFAF en est le garant ».  Dans la lignée de ses prédécesseurs, le nouveau président du CNEFAF aura à cœur de veiller à l’indépendance des experts agréés et de promouvoir ce statut  auprès des responsables institutionnels, et ce sur l’ensemble de leurs domaines d’interventions : estimation foncière, valeurs locatives et mobilières, gestion forestière, comptes de sortie de ferme, états des lieux, gestion de propriétés rurales, dommages aux cultures… Plus particulièrement, le bureau entend faire du CNEFAF un interlocuteur incontournable des pouvoirs publics sur les enjeux liés à la biodiversité, notamment les mesures de compensation écologique et sur l’évaluation de la biodiversité dans le patrimoine foncier. Jean-Luc BARTMANN déclare : « Les compétences des experts du CNEFAF sont utiles dans la mise en place de la séquence ERC compte tenu de leur connaissance aigüe du terrain et des acteurs locaux. Ils détiennent les compétences pluridisciplinaires et l’indispensable impartialité pour piloter l’instauration des mesures de compensation.